Analyse rétrospective des prévisions de change [FR]
Currency forecast back-testing [EN]

N° 3

L’analyse rétrospective des prévisions de change montre que celles-ci ne sont pas un estimateur fiable des cours de change à venir et qu’il est risqué de les utiliser comme outil d’aide à la décision pour les couvertures ou les cours budgets.

Chaque trimestre, les plus grandes banques mondiales communiquent leur prévision de change pour les mois à venir. Ces analyses servent souvent de repères aux industriels et aux entreprises pour définir leur cours budget. Or, il s’avère qu’elles sont souvent fausses, même à court terme car, par nature, les prédictions ne peuvent pas anticiper les évènements imprévisibles.

Il ressort de nos analyses que lorsque les prévisionnistes anticipent, par exemple, une dégradation de 10% du cours comptant sur un horizon donné, ils conservent cette prévision de dégradation au fil du temps en la recalant juste sur le cours comptant du moment, que ce cours évolue dans le bon sens ou dans le sens opposé à la prévision initiale.

Sur l’analyse réalisée ces jours-ci sur 4 paires de devise : EURUSD, EURJPY, EURCHF et EURGBP.

EURCHF et l’EURUSD : l’erreur de sens de la prévision initiale se résorbe car le cours au comptant évoluant à l’inverse de la prévision, celle-ci (recalée sur les derniers cours au comptant) arrive à être juste au final malgré l’erreur de sens de la prévision sur toute la durée.

EURJPY : le principe est similaire avec un rebond temporaire du cours comptant en cours de période qui a résorbé l’erreur de prévision avant de l’accroitre à nouveau.

GBPEUR : l’erreur de prévision évolue de façon erratique et se ne résorbe pas avec le temps qui passe du fait des événements politiques et économiques erratiques.

Conclusion : Les prévisions ne doivent donc pas être utilisées comme des outils d’aide à la décision pour les couvertures ou les cours budget car le consensus des banques reste assez collé au cours comptant prévalant à la date de la prévision. D’autres méthodes sont plus efficaces pour limiter les écarts de change.

Vous trouverez ci-dessous l’analyse graphique pour 4 paires de devise : EURUSD, EURJPY, EURCHF et EURGBP

EURUSD

 

EURCHF

 

EURJPY

 

EURGBP

 

 

The backtesting of exchange rate forecasts highlights the fact that the consensus of analysts is not a reliable estimate of future exchange rates and that it is risky to used them as decision tools for hedging or budget rates.

Each quarter, the largest banks in the world communicate their currency rates forecasts for the months to come. These analyzes often serve as benchmarks for manufacturers and companies to define their budget rates. However, it turns out that they are often off the mark, even in the short term because, by nature, predictions cannot anticipate unforeseeable events.

It emerges from our analyzes that when forecasters anticipate, for example, a 10% deterioration in the spot price over a given horizon, they tend to keep it over time by just re-affecting it to the spot price of the moment, regardless if the price moves in the right direction or in the opposite direction from the initial forecast.

The analysis aforementioned covers 4 currency pairs: EURUSD, EURJPY, EURCHF and EURGBP.

EURCHF and EURUSD: the error of direction of the initial forecast is offset as the spot price evolved in the opposite direction of the forecast during all the period. Then, the forecast, regularly readjusted to the new spot price, ends up being correct despite the permanent error of direction during the period.

EURJPY: the principle is similar with a temporary rebound in the spot price in the meantime reducing the forecast’s error. Then the JPY strengthened and the error resumed its hike.

GBPEUR: the forecast error evolves erratically and does not reduce with the passage of time due to erratic political and economic events.

Conclusion: Forecasts should not be used as decision support tools for hedging decision or budget rates since the banks’ consensus remains fairly close to the spot rate prevailing on the date of the forecast. Other methodologies are more effective to minimize FX gaps.

Below you will find the graphical analysis for 4 currency pairs: EURUSD, EURJPY, EURCHF and EURGBP

EURUSD

 

EURCHF

 

EURJPY

 

EURGBP